Avant de commencer…
Une gêne respiratoire est un motif fréquent et parfois urgent de consultation chez les enfants.
La démarche d’analyse sémiologique, centrée sur l’inspection, suffit le plus souvent à :
- porter le diagnostic de détresse respiratoire aiguë ;
- évaluer sa tolérance ;
- apprécier son mécanisme et sa topographie.
L’urgence est d’assurer le maintien des fonctions vitales et d’identifier la cause.
Le plus souvent, il s’agit d’une infection des voies aériennes ou d’une crise d’asthme.
La recherche de signes d’insuffisance cardiaque aiguë doit être systématique.
Toute dyspnée d’installation brutale après 6 mois doit faire évoquer une inhalation de corps étranger.

1 . 1  -  Généralités


Les objectifs indispensables de l’évaluation médicale sont de :

  • reconnaître les symptômes de gêne respiratoire chez un nourrisson et un enfant ;
  • chiffrer la fréquence respiratoire et se référer aux valeurs normales pour l’âge ;
  • apprécier la tolérance d’une détresse respiratoire aiguë ;
  • assurer les gestes d’urgence permettant la préservation des fonctions vitales ;
  • cerner rapidement le contexte d’apparition des signes respiratoires ;
  • trouver une cause en s’orientant avant tout sur les données sémiologiques cliniques.

1 . 2  -  Définitions


Plusieurs termes sont utilisés pour décrire un enfant « gêné pour respirer » :

  • dyspnée aiguë (item 199) ;
  • détresse respiratoire aiguë (item 354) ;
  • insuffisance respiratoire aiguë (item 355).

La dyspnée aiguë caractérise une perception anormale et désagréable de la respiration qu’est susceptible de rapporter un patient. Ceci n’est évidemment pas possible chez le nourrisson et le jeune enfant. À ces âges, c’est l’entourage immédiat qui est alerté par une respiration jugée rapide ou une irrégularité du rythme respiratoire, des accès de toux, des bruits respiratoires, des signes de lutte, parfois des difficultés alimentaires. L’enfant plus âgé peut exprimer des difficultés à parler ou à la reprise inspiratoire.
La détresse respiratoire aiguë (DRA) est la manifestation clinique de la gravité d’une affection de l’appareil respiratoire, traduisant la difficulté de répondre à la demande ventilatoire (polypnée, signes de lutte respiratoire).
L’insuffisance respiratoire aiguë correspond à l’existence d’une hypoxie tissulaire, dont les causes possibles sont l’hypoxémie (diminution de la PaO2 reliée possiblement à une baisse de la fraction inspirée en oxygène, une hypoventilation alvéolaire, une anomalie de diffusion ou de ventilation/perfusion, un shunt anatomique), un défaut de transport de l’oxygène (anémie), un débit sanguin insuffisant (choc), une anomalie d’extraction cellulaire.

1 . 3  -  Normes de fréquence respiratoire


Les normes de fréquence respiratoire (FR) chez l’enfant varient avec l’âge, la fièvre, l’agitation, l’anxiété (tableau 29.1). Elles sont à connaître pour la pratique médicale et l’ECN.

Ainsi, un nouveau-né qui respire à une FR de 15/min est en détresse respiratoire aiguë avec épuisement, alors qu’un adolescent avec la même FR est eupnéique.

1/7



Related news

Que es cachirulo en el futbol estrellas
Vero moda fashion show chandigarh tribune
Heyfield victoria accommodation guide
Chirulli boutique univision
Caffe toradol comodato d'uso registrazione
Paquetito cruzeirense no posto
Spoil yourself joondalup accommodation
Union city ga mapquest driving directions