Expositions


Corita Kent

We have no art, we do everything as well as we can

dans le cadre de "À Cris Ouverts" – 6e édition des Ateliers de Rennes - biennale d’art contemporain

15.09.2018 – 05.01
2019

Avant qu’elle ne quitte les ordres en 1968 pour se consacrer à l’art, Corita Kent était plus connue sous le nom de Sister Corita, sœur au couvent du Cœur Immaculé de Los Angeles. Dans les années 1960-1970, alors qu’Andy Warhol utilise la sérigraphie pour forger les dynamiques du pop art, sur la côte ouest, Sister Corita, professeure d’arts plastiques dans un collège religieux, voit dans cette technique d’impression un véhicule pour l’enseignement biblique. Mais à l’image des tenants du pop art, ses messages empreints de spiritualité piochent autant dans les slogans publicitaires que dans des répliques de dessins animés. Formant ses étudiants à la sérigraphie, elle produit à leurs côtés un grand nombre d’affiches qui prônent la justice sociale et expriment des espoirs de paix en cette période de guerre du Vietnam. “POWER UP”, “TENDER”, “WIDE OPEN”; sur ses posters, les mots se découpent dans la couleur, dans différents formats et typographies, occupant alternativement toute l’affiche avec des majuscules hurlantes ou se dessinant discrètement en de petites lettres cursives. Ces associations et superpositions de signes créent ainsi plusieurs niveaux de lecture et des supports destinés à être lus de près ou brandis dans les rues. À ce titre, des photos d’archives montrent Corita Kent défilant dans le cortège des manifestations pacifistes, entourée par ses posters comme autant de messages colorés de protestation. “Gloire à Dieu pour les paysages urbains – ils sont pleins de signes. Gloire à Dieu pour les magazines – ils sont pleins de publicités.”

Le temps de l’exposition, l’espace se transforme en atelier de sérigraphie participatif au sein duquel petits et grands sont invités à faire usage des préceptes.

Courtesy of the Corita Art Center, Immaculate Heart Community, Los Angeles, CA

Louidgi Beltrame

Mesa curandera

15.09.2018 – 05.01
2019

Le projet Mesa curandera de Louidgi Beltrame poursuit son exploration des modes d’organisation humaine à travers l’histoire contemporaine. Ses recherches filmiques l’ont ainsi mené dans des lieux aussi chargés qu’Hiroshima, Chandigarh ou encore Brasilia. Aujourd’hui, c’est aux pratiques magiques des guérisseurs du désert côtier péruvien que l’artiste s’intéresse.

En 2015, il rencontre le curandero José Levis Picon Saguma dont le travail s’inscrit dans la continuité des rituels de guérison précolombiens. Sa pratique de curandero, terme qui signifie « guérisseur » en espagnol, pourrait être englobée dans celle plus large du chamanisme. José Levis pratique cette forme de médecine vernaculaire, à la limite de la clandestinité, dans des espaces situés à la périphérie des villes, lors de cérémonies de guérison appelées mesas. Sa plante maîtresse est le San Pedro, un cactus psycho-actif dont les premières traces d’utilisation rituelles remontent à quelques 3000 ans.
La pratique des curanderos intéresse Louidgi Beltrame avant tout en tant que forme de résistance postcoloniale. Le syncrétisme qui la caractérise peut être vu comme un camouflage adaptatif développé par les populations andines pour survivre à l’inquisition, puis à la répression coloniale. La forme actuelle de cette médecine traditionnelle est caractéristique des influences culturelles successives qui ont été présentes sur le territoire andin, mettant ainsi en évidence la permanence d’éléments préhispaniques liés aux pratiques chamaniques, lesquelles s’appuient notamment sur l’usage de plantes psychotropes.

Pour filmer ces cérémonies sans en compromettre le déroulement, Louidgi Beltrame fait équiper sa caméra d’un dispositif infrarouge spécifiquement pensé. Très loin de l’esthétique usitée de la caméra de surveillance, les tonalités rosées accentuent la dimension immersive du film. L’image semble étrangement naturelle même si on perçoit que les participants ne maîtrisent pas tout à fait l’espace dans l’obscurité qui pour nous reste abstraite.

Ce projet a été sélectionné par la commission mécénat de la Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques qui lui a apporté son soutien.

Lauréat du programme « hors les murs » de l’Institut français

Alexandre Lavet

Everyday, I don't

commissariat : In extenso, Clermont-Ferrand

15.09.2018 – 05.01
2019

Le travail d’Alexandre Lavet agit en toute discrétion, évitant les effets spectaculaires et décoratifs, face au trop plein récurrent des productions artistiques. Il s’attache à produire des œuvres simulant des objets et autres accessoires habituellement visibles dans les salles d’expositions sans qu’on y prête réellement attention. De nature sobres et caméléons ses sculptures, peintures, dessins, actes, ou encore pièces sonores s’ajustent aux caractéristiques du lieu dans lesquelles elles agissent. Au Centre d’Art Contemporain Passerelle, Everyday, I don’t propose un espace a priori vide dans lequel l’artiste met en scène une histoire possible de l’espace d’exposition entre montage et démontage. L’impulsion négative du titre pourrait indiquer la décision de ne rien faire de la part de l’artiste, ce qui expliquerait cet état d’abandon latent. Alexandre Lavet nous invite, sous la forme d’un paradoxe, à nous interroger sur le concept du travail, imperceptible et difficilement quantifiable, dans le champ artistique. Disséminées et fondues dans leur environnement, les œuvres déploient une présence par l’absence, nous épargnant l’effet généré d’une œuvre d’art trop physique et volumineuse qui s’imposerait à nous, et nous enjoindrait à l’état de passivité face à l’évidence de son existence. L’artiste engage alors le visiteur à fournir un effort de recherche, à questionner le statut de l’exposition et de l’œuvre d’art, dans le cadre normé des espaces dédiés à l’ère du tournant spectaculaire et consumériste de la culture.

 

Dans le cadre de l’aide à la création Clermont-Auvergne-Métropole

Katia Kameli

Ya Rahi

dans le cadre de "À Cris Ouverts" – 6e édition des Ateliers de Rennes - biennale d’art contemporain

15.09.2018 – 05.01
2019

Ya Rayi est une réflexion sur l’évolution du raï, musique populaire algérienne. En arabe, raï signifie « opinion ». Les artistes y expriment les conditions de vie difficiles et les tabous auxquels les Algériens doivent se plier. Le raï est le reflet de la culture algérienne par sa créolité musicale et textuelle. C’est une musique underground qui a modifié et mixé les codes de différents répertoires existants pour sortir des schémas établis et rendre audible ce qui socialement se murmure.

Le personnage principal de Ya Rayi est un jeune homme. Son walkman rejoue en boucle des chansons de raï enregistrées sur K7. Il déambule à travers Oran et Paris, s’arrête au magasin Disco Maghreb d’Oran ou flâne dans le quartier de Barbès à Paris, hauts lieux de la culture raï des années 1990.

Aujourd’hui, le raï est un genre musical peu connu des jeunes générations, plus attirées par la culture pop et le rap. Les visages évanescents des stars d’autrefois, Chab Hasni et Cheikha Rimiti ou Rhaled se superposent aux façades des vieux bâtiments et évoquent une autre temporalité. Pourtant, les K7 de raï restent un objet de désir. Elles sont vendues et collectionnées dans de rares magasins connus des habitués. Le raï incarne à la fois un espoir de renouveau et un sentiment de nostalgie, il est une forme de substitut à l’absence d’échanges entre hommes et femmes, entre jeune et ancienne génération dans un espace muselé par la morale. Aborder la question du raï d’hier et d’aujourd’hui, c’est proposer une réflexion sur ce qui se joue culturellement et socialement en Algérie mais aussi dans la société musulmane contemporaine.

Passerelle fête ses 30 ans

08.06.2018 – 09.06
2018

CONCERTS
PERFORMANCES
ATELIERS

avec la complicité de
Astropolis
Documents D’Artistes Bretagne
l’École Européenne Supérieure d’Art de Bretagne – site de Brest
l’Ensemble Sillages
Penn Ar Jazz
le Quartz, Scène Nationale de Brest
& la Brasserie du Baril

 

En 1988, naissait à Brest un lieu de création hybride, mouvant, vibrant mené par des artistes et des amateurs d’art, de danse contemporaine, de musique actuelle, de théâtre expérimental et de poésie. La force du collectif a alors permis de rouvrir l’ancienne murisserie de banane de la rue Berthelot pour y créer et échanger ensemble. Cette grande maison faisait fi des catégories et inventait une véritable passerelle entre les arts et les pratiques. Elle en gardera son nom et une vraie culture du partage interdisciplinaire.

Depuis, bien des choses se sont passées entre ces murs de béton blanc, des rencontres, des expérimentations, des voyages, des aventures toujours riches et foisonnantes. Porté par ses publics, les acteurs du territoire et un soutien politique de la première heure, Passerelle en 30 ans, ce sont des projets par centaines et plus d’un millier d’artistes.

A Brest, en France et bien au-delà, Passerelle rime désormais avec création, architecture spectaculaire et projets ambitieux. L’utopie associative des débuts a su se structurer et évoluer jusqu’à être officiellement labellisée « centre d’art contemporain d’intérêt national » par l’Etat cette année.

Tout cela n’aurait jamais été sans ce qui constitue à la fois le sang et le socle du centre d’art : Brest et son incroyable terreau culturel et social.

Ainsi, bien naturellement, nous avons souhaité fêter cet anniversaire avec celles et ceux qui, à nos côtés, ont construit Passerelle au fil des années : artistes, équipe, partenaires culturels, politiques, associatifs, étudiants, publics.
En bref, nos amis.

Les 8 et 9 juin 2018, nous serons tous réunis pour deux journées de fête et de création.

 

VENDREDI 08 JUIN 2018

 

à partir de 14h00

LES EXPOSITIONS D’ÉTÉ
L’ATELIER DES PUBLICS
Travaux d’enfants et objets d’observation
LA ZONE D’AUGMENTATION
Visite guidée, pièce sonore par Benoît-Marie Moriceau et Joëlle Le Saux
Les 15 premières années de Passerelle, vidéo par Chantal Bideau
SALLE DE PROJECTION
Portraits vidéo des artistes résidents des Chantiers par DDAB

 

à 16h00

AVEC L’EESAB — SITE DE BREST
ATELIER DE SÉRIGRAPHIE
Hastagtonteeshirt

 

à 17h00

AVEC PENN AR JAZZ ET L’AFDA
ACTIVATION DES DADASCOPES

 

à 20h30

AVEC L’ENSEMBLE SILLAGES
CONCERT
par HÉLÈNE COLOMBOTTI (percussion)
et STÉPHANE SORDET (saxophone)

d’après les œuvres de
– JAVIER ALVAREZ, Temazcal pour maracas et bande
– STEVEN BRYANT, Hummingbrrrd pour saxophone et bande
– LIONEL GINOUX, Grimace pour saxophone baryton et bande
– GGABRIELA ORTIZ, estudio Tongolele pour saxophone alto et maracas
– PHILIP GLASS, Mélodies pour saxophone solo
– ROBERTO SIERRA, Bongo-O pour percussion
et IMPROVISATION pour saxophone et caisse claire

 

à 21h30

AVEC PENN AR JAZZ
CONCERT
par ERWAN KERAVEC (Cornemuse) et JULIEN DESPREZ (guitare électrique)

SAMEDI 09 JUIN 2018

 

à partir de 13h00

LES EXPOSITIONS D’ÉTÉ
L’ATELIER DES PUBLICS
Travaux d’enfants et objets d’observation
LA ZONE D’AUGMENTATION
Visite guidée, pièce sonore par Benoît-Marie Moriceau et Joëlle Le Saux
Les 15 premières années de Passerelle, vidéo par Chantal Bideau
SALLE DE PROJECTION
Portraits vidéo des artistes résidents des Chantiers par DDAB

 

à 13h30

TABLE RONDE
Passerelle : Une utopie pour l’invention d’un centre d’art
Modération : Françoise Terret-Daniel (Présidente)
avec Chantal Bideau (Fondatrice et ancienne Présidente), Bruno Chevillotte (Fondateur et ancien Président), Chantal Cusin-Berche (ancienne Directrice du CAC la Ferme du Buisson), Dominique Jézéquel (artiste) et Eva Taulois (artiste)

 

à 15h00

AVEC LE QUARTZ, SCÈNE NATIONALE DE BREST
PERFORMANCE CHORÉGRAPHIQUE
par MARCELA SANTANDER CORVALÁN
Disparue (création 2016)

 

à 16h00

AVEC ASTROPOLIS
SIESTE ÉLECTRONIQUE
avec TOÀN (Ailean Records)
et ALHG (Veilizion & Radio Lune)

 

 

à 16h00

AVEC L’EESAB — SITE DE BREST
ATELIER DE SÉRIGRAPHIE
Hastagtonteeshirt

Événements


31.10.2018

15:00

Visite contée

 

HISTOIRES CONTÉES SPÉCIAL HALLOWEEN

Venez découvrir les expositions du centre d’art contemporain à travers des histoires contées destinées aux enfants de 3 à 5 ans.

En lien avec les œuvres de l’exposition « Mesa curandera » de Louidgi Beltrame, Passerelle propose une visite inédite et ludique à travers une sélection de contes péruviens « qui font presque peur »…

Les enfants peuvent venir déguisés. Un goûter sera servi après la visite.

2€/enfant

06.11.2018

18:00

visite commentée

 

Les visites commentées des expositions ont lieu désormais les 1ers mardis du mois à 18:00 et les 3èmes samedis du mois à 15:00.

Bien au-delà d’un simple commentaire sur les œuvres exposées, ces rendez-vous permettent d’engager le visiteur dans une relation critique aux œuvres.

4€ / gratuit pour les adhérents et les étudiants

15.11.2018

17.11.2016

20:30

22:30

Festival Invisible #13

 

CONCERTS ET PERFORMANCE

En partenariat avec Bad Seeds

 

SAÅAD > Concert

THOMAS POLI > Performance

— 5€

Hors Les Murs


Territoires Extra

Territoires Extra est un projet de développement artistique sur le territoire de la région Bretagne mené conjointement par les centres d’art contemporain La Criée à Rennes et Passerelle à Brest. Les deux centres d’art conjuguent leurs regards, leurs expertises et expériences pour accompagner les artistes dans la création et sa diffusion, dans un souci d’expérimentation, de professionnalisation, et de rencontre avec les publics.
Territoires Extra émane du territoire régional : il sort des murs des centres d’art et se veut un laboratoire de création, de diffusion et de médiation en prise directe avec un tissu local qui manifeste un désir d’art. Territoires Extra est un projet à vocation nomade et s’implante où les collaborations et partenariats sont possibles. Les projets artistiques se développent dans une perspective de co-construction avec les partenaires et prennent en compte à la fois l’écosystème artistique et les spécificités locales.

Territoires Extra a comme triple objectif de :
– soutenir l’émergence artistique en Bretagne par la production et la diffusion ;
– construire un projet artistique en prise avec les acteurs territoriaux bretons ;
– inscrire l’émergence artistique dans une dynamique internationale.

S’appuyant sur l’inscription de La Criée et de Passerelle au sein de réseaux européens et internationaux les projets développés sur le territoire breton trouveront par ailleurs un prolongement à l’échelle internationale, permettant ainsi à des artistes bretons de mener un projet à l’étranger et affirmant l’importance et l’intérêt de travailler à différentes échelles de territoires, du local à l’international.
Un travail de médiation spécifique accompagne le projet tout au long de son développement, afin de renforcer le lien et le dialogue entre publics, partenaires locaux, institutions et projets artistiques, dans un souci de transmission et de sensibilisation autour de la présence des artistes dans le territoire.

Les projets s’inscrivent dans des zones éloignées de l’offre culturelle : à la Galerie du Dourven (Lannion-Trégor communauté), en partenariat avec le Festival de l’Estran et piloté par Passerelle, avec les artistes Yoan Sorin, Colomba Marcasiano, Dana Michel et Florian Sumi ; ainsi qu’à Léhon-Dinan dans les Côtes d’Armor en partenariat avec les Ateliers du Plessix-Madeuc et piloté par La Criée, avec l’artiste Flora Moscovici.

Le projet Territoires Extra est soutenu par la DRAC Bretagne.

 

TERRITOIRES EXTRA – COTE DE GRANIT ROSE

Le second volet du projet Territoires Extra porté en 2017 et 2018 par Passerelle centre d’art contemporain à Brest se déroulera sur la « côte de granit rose » sur le territoire de Lannion-Trégor Communauté et prendra appui sur le Festival de l’Estran.
Le projet se développe autour de 3 axes :

1) une résidence de recherche et de création à la Galerie du Dourven du 1er au 24.07.2018.
Durant trois semaines, un groupe d’artistes (Yoan Sorin, Colomba Marcasiano, Dana Michel et Florian Sum) concevra des œuvres à destination du Festival de l’Estran. Le développement de leur projet fera l’objet de restitutions et de temps de partage avec les publics de proximité pendant le temps de la résidence.

2) une présentation des œuvres produites en résidence et d’œuvres existantes dans le cadre du Festival de l’Estran.
Inscrite dans le parcours du Festival, les œuvres conçues en résidence par l’artiste Colombe Marcasiano ainsi qu’une installation de l’artiste Benoît-Marie Moriceau qui seront activées.

3) Un accompagnement ludique des publics du Festival de l’Estran (22-23 Septembre 2018).
Conçu et animé par le service des publics de Passerelle Centre d’art contemporain, un dispositif ludique de découverte et d’observation du paysage sera proposé aux publics pendant les deux jours du Festival. Il prendra appui sur les expériences déjà menées dans le cadre de la Fabrique Citoyenne et Poétique des Capucins à Brest.

FESTIVAL DE L’ESTRAN
22-23 SEPTEMBRE 2018
Avec : Colombe Maracsiano, Benoît-Marie Moriceau et ateliers des publics (Passerelle)
 
Colombe Marcasiano
Colombe Marcasiano présentera une œuvre conçue pendant la résidence à la Galerie du Dourven dans le cadre du le Festival de l’Estran. L’œuvre sera le résultat de sa recherche personnelle mais aussi du travail collaboratif avec les autres artistes.
 
Benoît-Marie Moriceau
Pour le festival de l’Estran, Benoît-Marie Moriceau souhaite mettre à profit la dimension imaginaire de l’ile de l’Avat, en déployant cinq signaux lumineux dont le déclenchement est programmé de façon aléatoire et visible de jour comme de nuit, depuis le littoral. Les sources lumineuses sont suffisamment puissantes pour être perceptibles en plein jour. Les dispositifs génèrent une suite de scintillements à la fois intenses et furtifs qui génèrent un réseau lumineux dynamique et aléatoire. La lumière est vraiment visible, mais si fugace, qu’elle met à l’épreuve la persistance rétinienne de l’observateur.

Cette intervention abstraite et fantasmagorique fait écho à une installation plus vaste qui sera visible dans l’espace public de Rennes pendant sept mois. La coexistence de ces deux installations dans des contextes et formats très différents (paysage littoral et paysage urbain) permet à l’artiste d’expérimenter différents principes d’apparition de l’œuvre et de proposer une double expérience artistique dans l’espace et le temps. L’installation de Benoit-Marie Moriceau constitue une poursuite du projet initié par l’artiste dans l’espace urbain rennais. 
Il est produit dans le cadre de l’exposition « The Relative Size of Things & the Vertigo of the Infinite » présentée aux Champs Libres à Rennes du 15 juin au 4 novembre 2018 dont le commissariat est assuré par 40mcube.

Atelier des publics de Passerelle Centre d’art contemporain au festival de l’Estran
Conçu et animé par le service des publics de Passerelle Centre d’art contemporain, L’Atelier des Publics présente Les Dadascopes, un dispositif ludique de découverte et d’observation du paysage qui sera proposé au public pendant les deux jours du festival. Il prendra appui sur les expériences déjà menées dans le cadre de la Fabrique Citoyenne et Poétique des Capucins à Brest.

Dans le cadre du Festival d’art de l’Estran, Les festivaliers seront invités à s’emparer des Dadascopes pour des temps d’explorations et de pratiques artistiques sur les plages. Cet ensemble d’objet sera réuni dans une structure en bois mobile, sorte de kiosque ou soucoupe roulante, autour de laquelle il fera bon se retrouver pour échanger sur les œuvres du festival.
Samedi : Trégastel de 14h à 17h
Dimanche : Trébeurden de 14h à 17h

 

Porté par l’Office de Tourisme Communautaire de la Destination Bretagne – Côte de Granit Rose, le Festival de l’Estran est une Galerie d’art contemporain à ciel ouvert, des plages d’équinoxe comme écrin et la mer pour toile de fond, le Festival d’Art de l’Estran s’installe chaque année en septembre sur la Côte de Granit Rose. Le temps d’une grande marée, l’été indien invite les artistes à redessiner les plages de Trébeurden, Trégastel et de l’Ile Grande. De grève en estran, découvrez des escales artistiques, source d’étonnement, de rencontre et de dialogue entre visiteurs et créateurs. Une place importante y est également donnée à la création participative avec le public.

http://www.festivaldelestran.com/

La Fabrique des Capucins

 

Le Fourneau Centre National des Arts de la Rue et de l’Espace Public et Passerelle Centre d’art contemporain ont été missionnés par Brest métropole aménagement pour le compte de la Métropole et la Ville de Brest pour concevoir, accompagner et animer une démarche artistique participative d’aménagement des espaces publics des Capucins.

Trois années durant, à l’occasion de rendez-vous artistiques fédérateurs et d’ateliers réguliers au cœur de la Place des Machines du Plateau des Capucins, les citoyens sont invités à imaginer les mobiliers et leurs usages : s’asseoir, lire, travailler, jouer, observer la ville, pratiquer un sport… pour s’approprier ce nouveau territoire au cœur de ville.

 

Retrouvez toutes les actualités du projet sur :
www.lafabriquedescapucins.com

Suivez-nous sur Facebook
et sur la chaîne dédiée Vimeo

  

 

Que faire pour rejoindre ce chantier collectif, citoyen et poétique ?

Pour embarquer dans la suite de cette aventure artistique, inscrivez-vous en ligne dès aujourd’hui : vous serez ainsi tenu au courant de tous nos prochains rendez-vous !

 

Publics


Publics adultes

L’Atelier des Publics propose, tout au long de l’année, des actions de médiation (visites commentées, rencontres, conférences) pour les adultes, adhérents ou particuliers, conçues comme des moments privilégiés d’échange, de discussion autour des œuvres ou des thématiques abordées dans les expositions. Les œuvres sont au cœur des actions qui visent, par l’échange, à l’élaboration d’une pensée critique et constructive, une réception sensible et contextuelle, une appropriation riche et évolutive de la part des différents publics.

Les visites commentées des expositions
Ces visites, proposées un mardi sur deux tout au long de l’année, sont conçues comme des moments d’échange visant à faire découvrir aux visiteurs les expositions en cours. Bien au-delà d’un simple commentaire sur les œuvres exposées, ces rendez-vous permettent d’engager le visiteur dans une relation critique aux œuvres. Des visites de groupes sont effectuées sur réservation, reprenant la même formule.

RENDEZ-VOUS
LE 1er MARDI DU MOIS, 18:00
LE 3ème SAMEDI DU MOIS, 15:00
4€ / gratuit pour les adhérents

 

 

Les rencontres avec les artistes et les professionnels
Ce sont des moments privilégiés pendant lesquels l’occasion est donnée au public et aux artistes de prendre la parole. Les artistes présentent leur travail en cours de production ou de montage. Ces rencontres se déroulent selon l’emploi du temps des artistes et en fonction de la programmation du Centre d’art et prennent en compte les développement de tout projet qui permette d’ouvrir des réflexions sur le champ de l’art contemporain et ses pratiques.

RENDEZ-VOUS
LE 1er SAMEDI APRÈS LE VERNISSAGE DES EXPOSITIONS, 14:00
4€ / gratuit pour les adhérents

Les visites surprises
Ce rendez-vous propose une visite performée ou théâtrale des expositions. Imaginées par le service des publics ou un artiste invité, ces visites peuvent également intégrer un temps de pratique (sculpture, danse, etc) favorisant une approche par le faire des expositions ainsi que des échanges privilégiés entre les usagers du centre d’art.

RENDEZ-VOUS
MARDI 16.10.2018, 18:30-20:00
Des œuvres… un verre à la main
par Laurent Moalic de Vins etc.
Dans sa logique d’appréhension de l’art par les sens, Passerelle Centre d’art contemporain propose une expérience unique et originale qui mêle initiation à la dégustation de vins et découverte d’œuvres.
8€ (sur réservation)

 

 

les rendez-vous

 

Visites commentées
mardi 02.10.2018, 18:00
samedi 20.10.2018, 15:00
mardi 06.11.2018, 18:00
samedi 24.11.2018, 15:00 (exceptionnellement le 4ème samedi du mois)
mardi 04.12.2018, 18:00
samedi 15.12.2018, 15:00
4€ / gratuit pour les adhérents

 

Atelier de sérigraphie
le mardi, de 18:00 à 20:00
sur réservation

 

Des œuvres…  un verre à la main
mardi 16.10.2018, à 18:30
sur réservation
8€

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

informations et réservations

L’Atelier des Publics
02 98 43 34 95

 

Jeunes publics

L’Atelier des Publics propose, tout au long de l’année, des actions éducatives et ludiques pour permettre aux enfants de 6 à 12 ans de découvrir dans l’échange et l’activité, les tendances les plus actuelles de l’art, de développer des expériences nouvelles et de s’initier aux techniques d’aujourd’hui.

L’Atelier du Mercredi
Destiné aux enfants de six à douze ans, de septembre à juin le mercredi de 14h à 15h30, cet atelier propose de découvrir les différentes phases d’un montage d’exposition, de rencontrer des artistes et de développer une pratique artistique personnelle tout en s’initiant à différentes techniques (pratique plurielle du dessin, manipulation d’images et de sons, création d’objet, etc). Les séances sont conçues en fonction des expositions présentées au centre d’art, prolongeant ainsi les expériences nouvelles, visuelles et sonores vécues par les enfants..
REPRISE LE MERCREDI 19.09.2018
Tous les mercredis de 14:00 à 15:30 (hors vacances scolaires)
60 € le trimestre + 10 € d’adhésion annuelle à l’association Passerelle

 

Les Visites-Ateliers en Famille
Les petits curieux de 3 à 5 ans et leurs parents sont invités à partager un temps d’éveil créatif et de découverte d’œuvres.
Après un goûter dans le Patio du centre d’art, un médiateur jeune public vous propose un parcours sensoriel et ludique au cœur des expositions.
RENDEZ-VOUS
le 1er samedi de chaque mois, 16:30
2 € pour les enfants / gratuit pour les accompagnateurs.
Inscription recommandée

Les Petites Fabriques
Pendant les vacances scolaires (à l’exception des vacances de Noël), Passerelle Centre d’art contemporain propose des ateliers de création sur quatre après-midi pour les jeunes publics. Un projet unique et surprenant est développé collectivement à partir des expositions : prototype de jeu, livre illustré, élément de mobilier ou sculpture. Des temps d’expérimentations personnelles et une joyeuse dynamique de groupe permettent aux participants de passer de l’esquisse à la réalisation.

RENDEZ-VOUS
du mardi 23 au vendredi 26.10.2018, 17:00-20:00
60€ les 4 jours + 10€ d’adhésion à l’association Passerelle

 

Les Visites Contées
Découverte des expositions pour les enfants jusqu’à l’âge de 6 ans à travers un fil d’histoires racontées.
Projet mené en partenariat avec la médiathèque de Saint-Martin, Brest.

RENDEZ-VOUS
SPÉCIAL HALLOWEEN
31.10.2018, 15:00
suivi d’un goûter
4€ / enfant

 

 

Les rendez-vous

 

Les Petites Fabriques
du mardi 23 au vendredi 26.10.2018, 14:00-15:30
60€ / les 4 jours + 10€ d’adhésion annuelle à l’association

 

L’Atelier Mobile
le mercredi et le samedi après-midi
Hors les murs
sur réservation

 

Visite contée
spécial Halloween
mercredi 31.10.2018, 15:00
4€ / enfant

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

informations et réservations
L’Atelier des Publics
T. 02 98 43 34 95

Actions éducatives

L’Atelier des publics de Passerelle Centre d’art contemporain propose différents formats d’actions en direction des établissements scolaires (de la maternelle à l’Université), des structures associatives, d’éducation populaire et de loisirs afin que chacun puissent découvrir les pratiques artistiques et les œuvres exposées.
 
Afin de préparer au mieux les visites, des outils sont à la disposition des enseignants et des animateurs. Les visites préparatoires, le fichier d’accompagnement ou les zones d’augmentations sont conçus comme des aides à la découverte de l’art contemporain. Ils permettent de mener en amont d’un projet ou d’une visite, une réflexion sur les expositions et axes de travail possibles.

Les dossiers pédagogiques
 et Readers

Ces documents proposent des temps de pratiques simples à mettre en œuvre afin de préparer ou prolonger la visite des expositions. Les élèves sont invités à développer un savoir fondé sur l’observation de situations concrètes et le partage de leurs propres sensations. Les notions abordées sont augmentées de repères historiques.

 

Les visites préparatoires


Programmées à l’ouverture de chaque nouvelle exposition puis tout au long de l’année sur rendez-vous, ces visites sont proposées afin de vous présenter les expositions, la structure et son fonctionnement. Cette rencontre permet de préparer au mieux la venue d’un groupe au centre d’art. Entrée gratuite.

 

Les visites commentées des expositions


Au-delà d’un simple commentaire sur les œuvres exposées, ces visites permettent une approche sensible, vivante et active des pratiques artistiques contemporaines, des grands courants de l’art actuel et des préoccupations qui agitent le monde contemporain.

INFORMATIONS PRATIQUES

Durée des visites : environ 1:30
Tarifs : 15 € pour l’ensemble du groupe non adhérent / 10 € pour l’ensemble du groupe adhérent
Adhésion annuelle : 40 € valable pour l’ensemble de la structure

 

Les visites-ateliers


Ce dispositif propose de prolonger la visite d’une exposition en s’appropriant ses modes et ses processus artistiques. Ces ateliers concrétisent, par des propositions de travail individuel et collectif, la mise en pratique des notions développées par les artistes exposés. Elles s’adressent à tous les niveaux scolaires.

INFORMATIONS PRATIQUES

Durée des visites : environ 1:30
Tarifs : 20 € pour l’ensemble du groupe non adhérent / 15 € pour l’ensemble du groupe adhérent
Adhésion annuelle : 40 € valable pour l’ensemble de la structure

 

Les TAPS/temps d’activité périscolaire


Depuis septembre 2013, dans le cadre de la réforme sur les rythmes scolaires de la Ville de Brest et en partenariat avec le PL Guérin ( quartier St Martin), Passerelle Centre d’art contemporain accueille chaque semaine des petits groupes d’enfants. Ces derniers découvrent aux travers d’ateliers de pratiques les différentes phases du Centre d’art contemporain, les œuvres comme les artistes.

Les Animations de la Ville de Brest / aide aux projets des écoles


Proposés sur un éventail de 12h durant l’année scolaire, le dispositif consiste en une articulation de visites d’expositions et d’ateliers de pratique plastique relayant les réflexions développées par les expositions.
Un second projet est proposé sous la forme d’un parcours-découverte des arts visuels sur Brest en partenariat avec Le CAP, Côte Ouest, Le Musée des Beaux-Arts et l’Artothèque de Brest. Il donne lieu à deux visites-ateliers au Centre d’art.

 

Résidence d’artiste à l’Ecole de Kerhallet à Brest
Année scolaire 2017/2018

Passerelle Centre d’art contemporain s’associe avec l’école de Kerhallet et l’artiste Anna Principaud dans la co-construction d’un projet d’envergure destiné à l’ensemble des élèves et des équipes pédagogiques de l’établissement scolaire ainsi que des publics du centre d’art. La recherche artistique d’Anna Principaud se développe principalement dans le champ de la sculpture, de l’objet, de l’installation mais également et de plus en plus à travers des actions, des formes performées. Attentive à la forme et à la matérialité d’une œuvre, c’est surtout sa capacité à créer de l’espace et des jonctions qui l’intéresse. 

Anna Principaud travaillera à déployer au sein de l’école de nouveaux espaces sensibles qui soient à la fois des espaces de recherche t de création mais aussi des lieux d’échanges, de rencontres, des lieux du lien. Pour cela, elle développera un ensemble de pratiques quotidiennes, d’actions ritualisées dont petit à petit pourront émerger des espaces et des formes.

 

Ici commencent les chants Kerhallet pour le brasier

Le samedi 23 juin 2018 à 16h seront présentées au centre d’art deux œuvres réalisées dans le cadre de la résidence de création d’Anna Principaud à l’école Kerhallet à Brest.

Autour d’une sculpture créée avec le concours de toute l’école, sera activé un outil de chant inspiré de poésies rituelles d’indiens d’Amérique du Nord. Ce « sac de chants » réunit différentes grilles de lettres comme autant d’espaces à travers lesquels cheminer librement, puiser une respiration, trouver un rythme, chercher une voix, déployer une mélopée.

A la manière d’une Scène ouverte, chacun.e est invité.e à s’emparer de cet outil pour improviser et partager publiquement un chant.

Entrée libre et sans inscription

 

Les Rendez-vous

 

Restitution de la résidence de création d’Anna Principaud à l’école de Kerhallet, Brest
samedi 23 juin 2018, 16h
ouvert à tous

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Informations et réservations
 

Thibault Brébant
L’Atelier des Publics
T. 02 98 43 34 95

 

Actions spécifiques

Passerelle Centre d’art contemporain constitue un outil de proximité par le prisme duquel chacun est invité à découvrir la création artistique contemporaine en bénéficiant d’un accompagnement adapté et professionnel.

L’une des missions de l’Atelier des publics de Passerelle est d’élargir son territoire d’intervention en allant au plus proche de publics éloignés de l’offre culturelle en Finistère. Grâce au soutien de ses partenaires, du Conseil Départemental du Finistère, du ministère de la Culture/DRAC Bretagne et du ministère de la Justice, il s’est ainsi engagé dans différents dispositifs.

LA MAISON D’ARRÊT DE BREST

En accord avec ses missions éducatives à destination des publics empêchés, le service des publics de Passerelle Centre d’art contemporain a mis en place un projet d’initiation à l’art contemporain en direction des détenu(e)s de la Maison d’arrêt de Brest, en partenariat avec la Ligue de l’Enseignement du Finistère et la Maison d’arrêt.

Depuis 2014, Passerelle Centre d’art contemporain met en place un projet d’initiation à l’art contemporain en direction des détenu(e)s de la Maison d’arrêt de Brest, en partenariat avec la Ligue de l’Enseignement du Finistère et la Maison d’arrêt dans le cadre du dispositif Culture/Justice soutenu par le ministère de la Culture / DRAC Bretagne. Afin de familiariser les participants avec les formes de l’art contemporain, dans un premier temps, ils sont invités à découvrir les expositions à Passerelle Centre d’art contemporain, puis un artiste se déplace à la Maison d’Arrêt afin de poursuivre l’initiation à l’art contemporain par des ateliers de pratique artistique.
 

JUILLET 2018
Babeth Rambault : intervention en quartier majeur et mineur
A partir de différents éléments récoltés au fil de balades dans la rue, Babeth Rambault souhaite demander aux participants d’inventer de nouvelles vies, de nouvelles utilisations aux objets.

OCTOBRE 2018
Edouard Le Boulc’h : intervention en quartier mineur
Edouard Le Boulc’h souhaite, à partir de discussions, de récits fictifs ou réels avec les participants, créer une programmation sonore qui sera diffusée dans la Maison d’arrêt.

LES DADASCOPES

Passerelle Centre d’art contemporain et Penn ar Jazz s’associent autour d’un projet commun pour les enfants sourds et malentendants du groupe scolaire de la Pointe à Brest, encadré par l’AFDA (Association Finistérienne des Déficients Auditifs).

L’idée de ce projet est de croiser les disciplines artistiques par la rencontre avec des artistes et la création d’objets sensibles qui emmèneront les enfants à la découverte d’un paysage, d’une ville ou d’une exposition.

En février 2018, trois ateliers de pratiques ont été menés par le guitariste Julien Desprez (artiste associé de la saison 2017-2018 de Penn ar Jazz) et le tubiste Grégoire Barbedor. Ces ateliers ont eu pour but de faire découvrir l’ensemble du spectre sonore aux douze enfants participants, âgés de 5 à 12 ans, en travaillant notamment sur les vibrations émises par la guitare électrique et les liens entre sons et lumière via l’utilisation d’objets numériques.

En mars, avril et mai 2018, d’autres ateliers seront menés par les artistes Edouard Boulc’h, Anna Principaud et l’architecte Lucie Olivier. Le designer Amine Benattabou et Thibault Brébant de l’Atelier des Publics de Passerelle Centre d’art contemporain traduiront ces diverses expériences en une famille d’objets en bois manipulables par tous.

Les Dadascopes seront présentés le vendredi 08.06.2018 à Passerelle.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de l’appel à projets « Culture Solidaire » mené par le Conseil Départemental du Finistère au titre du programme budgétaire « Soutenir la vitalité associative culturelle et d’éducation populaire » et dans le cadre de la convention de partenariat « Culture-Santé » entre l’Agence régionale de santé (ARS) et le ministère de la Culture/Drac Bretagne.

Zones d’augmentation

maquette du centre d'art

Les Zones d’augmentation sont la première interface de médiation du Centre d’art, déployées à la fois dans l’espace et sur le site Internet.

Pensées par le service des publics, elles sont dédiées à la présentation de matériel artistique et documentaire pour poursuivre et mettre en perspective les questionnements abordés par les propositions artistiques exposées. Leurs contenus sont déterminés en discussion avec les artistes invités.

Dans le Patio, elles sont un espace convivial qui permet au public de boire un café en lisant la presse et la documentation sur les expositions.

Sur ce site Internet, les Zones d’augmentation réunissent des contenus textes, vidéos et images pour préparer votre visite ou la poursuivre. Sont disponibles des contenus en augmentation de la programmation (readers des expositions pour tout public, outils pédagogiques téléchargeables à destination des enseignants, etc.).

Disponibles dans les Zones d’augmentation (physique et sur internet), les readers rassemblent une sélection de documents, élaborée avec les artistes. Extraits littéraires, recherches en cours, travaux référents et croquis éclairent les visiteurs sur les processus de création et leurs enjeux théoriques.

 

MAQUETTE DE PASSERELLE CENTRE D’ART CONTEMPORAIN

Cette maquette, réalisée par Thibaud Bouliou et Julia Abadie, stagiaires au Service des Publics de Passerelle, installée dans le Patio central, permet à chacun de constituer de minuscules expositions en manipulant cimaises à échelle réduites, socles et échantillonnages issus des œuvres présentées dans les expositions en cours.

De simples jeux de construction à imaginer (de type Memory, par exemple), au plaisir de pouvoir toucher les matériaux et interagir avec d’autres visiteurs, cet objet sert également de support pédagogique, facilitant une lecture globale et scénographique de l’espace architectural et des expositions.

 

Les Chantiers


Les Chantiers-Résidence

Au sortir des études, il est souvent difficile pour un jeune artiste de poursuivre sa pratique, sans moyens, sans atelier et sans accompagnement artistique et critique.
Passerelle Centre d’art contemporain, Brest et Documents d’Artistes Bretagne mettent leurs compétences et expériences en synergie au service de la résidence Les CHANTIERS, dispositif de soutien aux artistes émergents en Bretagne.

Les CHANTIERS accueillent ainsi chaque année deux artistes récemment diplômés vivant et travaillant sur le territoire de la Région Bretagne pour mener à bien un projet, accompagnés d’acteurs professionnels dans toutes les étapes de son élaboration.
À l’issue de 3 mois de résidence, le projet fait l’objet d’une exposition personnelle à Passerelle Centre d’art contemporain, Brest.

Un site internet dédié au programme, mis en œuvre par Documents d’Artistes Bretagne, rend compte de la résidence et des étapes de conception et de réalisation du projet.

 

LES RÉSIDENTS 2017/2018
Critique invitée : Sarah Ihler-Meyer

EDOUARD LE BOULC’H
Édouard Le Boulc’h a été en résidence de novembre 2017 à janvier 2018.
Exposition Peripheral Feed du 03.02 au 28.04.2018 à Passerelle, Brest
 
LAURE MATHIEU

vue de l’atelier à Passerelle Centre d’art contemporain, Brest, avril 2018
Laure Mathieu est en résidence de mars à mai 2018.
Exposition La flotte bleue du 02.06 au 18.08.2018 (vernissage le vendredi 01 juin, 18:00)

 

Résultat du comité de sélection du 26 juin 2018

Nous avons aujourd’hui le plaisir d’annoncer que le jury réuni à Brest le 26 juin 2018 a retenu les candidatures d’Alisson Schmitt (en résidence de novembre 2018 à janvier 2019) et de Maxence Chevreau (en résidence de mars à mai 2019).

Les membres du jury : Elsa Vettier, critique d’art ; Sylvie Ungauer, artiste ; Sylvain Rousseau, artiste ; Etienne Bernard, directeur de Passerelle Centre d’art contemporain ; Christine Finizio, directrice de Documents d’Artistes Bretagne.

PUBLICATION

Depuis novembre 2013, six artistes émergents vivant et travaillant en région Bretagne ont été accueillis dans le cadre de ce dispositif incubateur. Ils ont bénéficié d’un accompagnement personnalisé dans l’élaboration de leur projet d’exposition aux niveaux critique, documentaire, technique, de communication et de médiation.
Cette publication, tirée à plus de 15000 exemplaires, sera distribuée cet automne en supplément du magazine de 02.
Artistes :
François Feutrie, Stéfan Tulépo,
Corentin Canesson, Guillaume Pellay,
Francis Raynaud, Anita Gauran.
Textes de :
Paul Bernard, Julie Portier, Franck Balland.
Photos : Aurélien Mole.
Conception graphique de la publication :  Véfa Lucas.

Télécharger le pdf interactif de la publication

 

Contacts :
Résidence Les CHANTIERS
Passerelle Centre d’art contemporain
41 rue Charles Berthelot
F – 29200 Brest

Le centre d’art


Projet

Passerelle Centre d’art contemporain est une plateforme de dialogue entre productions artistiques et publics installée depuis 1988 dans un exceptionnel bâtiment industriel de 4000 m² en plein cœur de Brest. Ses missions de création, de médiation et de diffusion sont envisagées comme autant d’espaces collectifs de production de sens au sein duquel artistes et visiteurs participent activement à une discussion sur ce qui anime, construit et motive notre rapport à l’art contemporain.

La programmation conjugue chaque année une dizaine d’expositions monographiques ou collectives, des cycles de projections, des rencontres, des débats et différents dispositifs d’accompagnement des publics dans leurs découvertes des pratiques exposées.

Passerelle Centre d’art contemporain est aussi le lieu du décloisonnement disciplinaire qui explore les autres champs de la création contemporaine, du graphisme à la danse, de la musique au design.

Historique

L’exceptionnel espace architectural qui accueille aujourd’hui Passerelle a été construit entre 1946 et 1955 pour le compte d’une société coopérative, L’Alliance des Travailleurs. Dès 1956, cette société a fusionné avec La Léonarde, entreprise d’alimentation générale qui possédait de nombreux comptoirs de distributions dans le Nord-Finistère.
En 1960, les locaux de la rue Charles Berthelot sont revendus à un grossiste en fruits et légumes qui y installe son dépôt jusqu’en juin 1972. De nombreux aménagements seront effectués à cette époque, notamment pour la conservation des fruits et des légumes.
Au cours des années suivantes, le bâtiment sera loué à diverses entreprises spécialisées en vente de meubles, parmi lesquelles l’enseigne BUT.

Le 05 septembre 1989, cet ancien entrepôt désaffecté est acheté par la toute jeune association Passerelle (créée en 1988 dans ce but et représentée par Serge Tanguy, son président-fondateur) pour y développer un ambitieux projet artistique.
Passerelle, comme son nom l’indique, veut jeter des ponts entre les disciplines les plus diverses : cinéma, arts plastiques, vidéo, danse, théâtre, musique. Des particuliers-artistes, des associations qui cherchaient des salles et ateliers s’organisent, en marge du Centre culturel Le Quartz, nouvellement reconstruit sur les cendres du Palais des arts et de la culture (entièrement détruit par un incendie en 1981). Mais, en 1991, faute de moyens, l’association signe une convention de mise à disposition du lieu avec la Ville de Brest. Cette dernière intègre le bâtiment du 41, rue Charles Berthelot dans son Patrimoine Communal et, consciente des besoins éducatifs et culturels de la population, confie la gestion de ses locaux à l’association Passerelle dans le but de développer la création et la diffusion de l’art contemporain.

Durant 20 ans, l’association Passerelle a fait vivre le lieu, en organisant des expositions et de nombreux impromptus créatifs, des concerts (du rock à la musique improvisée), des expériences théâtrales et chorégraphiques, etc. en collaboration avec différentes structures culturelles locales, nationales et internationales.
S’appuyant sur ce qu’elle donnait à voir, l’association a favorisé son rôle pédagogique en accueillant de nombreux enfants (scolaires et péri-scolaires), des étudiants, des groupes, et en favorisant les échanges avec les différents partenaires.

En 2008, Passerelle a été labellisé «centre d’art contemporain» par le ministère de la Culture et de la Communication, devenant ainsi un des lieux de référence en France en termes de production et de diffusion de l’art contemporain.

Qui sommes-nous ?

Le Conseil d’administration
Passerelle Centre d’art contemporain est géré depuis 1988 par une association d’amateurs d’arts engagés dans la vie de Brest et de sa région.

 

Présidente

Françoise Terret-Daniel

 

Vice-président

Yves Pailler

 

Trésorier

Yves Pagès

 

Trésorier adjoint

Franck Valentin-Lemèni

 

Secrétaire

Joëlle Le Saux

 

Secrétaire adjoint

René Gentric

 

Ainsi que Bruno Chevillotte, Christine Finizio, Anne-Cécile Gatineau, Dominique Jézéquel, Jacqueline Nicolleau, le Président de BMO / Maire de la Ville de Brest ou son représentant, le Président du Conseil Régional de Bretagne ou son représentant, Sophie Ladroue-Lessard, Directrice du musée des Beaux-arts de Brest, Yannick Lucéa, Directeur de l’École Européenne Supérieure d’Art de Bretagne – site de Brest et Matthieu Banvillet, Directeur du Quartz – scène nationale de Brest.

 

 

CONSULTER LES STATUTS

Recrutement

Passerelle Centre d’art contemporain recrute :

 

Deux volontaires en service civique
Période : 8 mois (décembre 2018 – juillet 2019)
30h/semaine

Missions du Service Civique
Le.la volontaire participera à l’ensemble de la vie du centre d’art et plus spécifiquement aux missions de L’atelier des publics. En mobilisant des approches pluridisciplinaires (théoriques, pratiques et corporelles) ce laboratoire inclusif propose des expériences sensibles, des projets transversaux sur le territoire et développe des objets spécifiques, favorisant une approche de l’art par le faire.

Merci de nous faire parvenir vos CV et lettre de motivation à l’adresse suivante :
(avant le vendredi 02 novembre 2018).

> télécharger l’annonce au format .pdf

Partenaires

Les Passerelles


Atlantique Jazz Festival

Passerelle vers les musiques créatives

 

Passerelle Centre d’art contemporain et Penn ar Jazz propose tout au long de l’année différents rendez-vous nutritifs pour les oreilles, le cœur et la tête !

DIMANCHE 14 OCTOBRE 2018 | 14:30-16:00
Concert à Passerelle Centre d’art contemporain
En partenariat avec Plages Magnétiques – scène nomade de musiques libres
Entrée libre dans la limite des places disponibles

 

LOUIS LAURAIN solo
+ PERRINE BOUREL solo

Louis Laurain
Trompette, électroniques, objets

Trompettiste, improvisateur et compositeur hors- norme, Louis Laurain s’installe au centre d’art Passerelle pour une performance sonore étonnante. Unique Horns est une pièce en solo pour trois trompettes, un système d’amplification bricolé, un ordinateur et différents objets résonnants. On peut y entendre de la trompette, jouée ou pré- enregistrée, du field recording, des oiseaux, du bruit blanc, du métal qui vibre, des scies, des tambours, du feed-back, des crapauds, des ondes pures, de la musique et des bruits de jungle. Louis Laurain s’intéresse aux différentes formes de musique improvisées, travaillant en solo et au sein de formations allant du duo au grand ensemble (Actuum, HiFi Lo-Noise, Umlaut Big Band…). Il a ainsi développé une approche intuitive et spontanée de la musique, tout en inventant un langage personnel et original.

Perrine Bourel
Violon

Après dix années d’étude de violon classique, Perrine a un choc en entendant un disque de collectage du violoneux Émile Escalle. Guidée par son intuition, elle décide de partir à la rencontre des musiciens qui la touchent et passe ainsi trois années, voyageant entre les Alpes du Sud et l’Irlande, en approfondissant ces répertoires de musiques à violon. Elle rencontre ensuite la compagnie de théâtre Pile ou Versa avec qui elle explore la place du musicien sur scène, en développant avec son instrument, sa voix et son corps, une manière d’être à la scène. Dans ce solo, elle explore les matières du son acoustique et du son amplifié.

> renseignements :

Plages Magnétiques (Penn ar Jazz) – scène nomade de musiques libres
tél. +33(0)2 29 00 40 01

Passerelle Centre d’art contemporain
tél. +33(0)2 98 43 34 95

> plus d’infos sur le site de Atlantique Jazz Festival

Le Festival Invisible

Passerelle vers les expériences sonores inédites.

Festival défricheur, adepte des plaisirs électriques et furieusement rock’n’roll, mais aussi de la pop de traviole, du low-fi en roue libre et autres curiosités, le Festival Invisible chérit les bricoleurs, les aventuriers, les skieurs hors-piste !

JEUDI 15 NOVEMBRE 2018 | 20:30
Concerts à Passerelle Centre d’art contemporain
En partenariat avec BAD SEEDS
5€

 

SAÅAD
THOMAS POLI

SAÅAD
> Concert

Immersive, complexe dans les couches qu’elle superpose autant que dans les émotions ambiguës qu’elle suggère, la musique de SAÅAD reste longtemps une énigme pour qui tente de l’approcher. Simultanément lumineuse, légère, nocturne et massive, douce et abrasive, elle hypnotise par sa simplicité apparente avant de nous perdre dans les infinies variations de son spectre. Une douzaine de disques en quatre ans, des apparitions aux formes variées (concerts, performances, installations, vidéos, improvisations…), des collaborations multiples, son dernier disque ‘Présence absente’ est paru sur le label Hands in The Dark, mis à l’honneur cette année.

Thomas Poli
> Performance

Faisant fi d’artifices sonores ou autres effets souvent utilisés pour ces musiques, avec une approche assez brute en termes de son et d’instrumentation, Thomas Poli révèle des contrastes forts. On pourrait parler de noir et blanc, de quelque chose d’épuré, de répétitif, d’une certaine transe sonore, envoyée dans le cosmos. Le vide, le plein, le lointain, l’inconnu, le froid, l’aquatique, autant d’éléments qui nous viennent quand on pense à la planète ocre, et qui sont intensifiés et imagés par la proposition musicale de Candor Chasma son dernier album paru. Entre expérimentation et parties plus mélodiques, Thomas Poli nous fait perdre pied. Un coup de crayon expérimental exposant une facette jusqu’ alors plus méconnue du compositeur, mais ne fait que confirmer les intentions toujours curieuses et esthétiques d’un « astronome » sonore résolument libre et audacieux. Thomas Poli sera accompagné sur scène par le plasticien Falvien Théry !

 

Festival Invisible
13-18 novembre 2018
tél. +33(0)2.29.62.84.05

> Plus d’infos sur le site de Festival Invisible

Oufipo

Oufipo c’est l’Ouvroir de Finistérités Potentielles. Une plateforme sonore locale ou « webradio locale », c’est selon. Oufipo vise à valoriser la vivacité culturelle du Finistère.
 
Vous pouvez y entendre des enregistrements sonores de conférences réalisés dans nombres de structures du département, des entretiens menés avec des invités de passage dans ces structures (artistes, metteurs en scènes, scientifiques, photographes…), des portraits de Finistériens singuliers (personnalités politiques, agriculteurs, …) ou encore des documentaires tournés dans le Finistère.
 
Oufipo et Passerelle Centre d’art contemporain travaillent ensemble à la production de contenus audio en augmentation des expositions présentées. Artistes et commissaires d’exposition poursuivent leurs expériences au micro d’Oufipo.

 

> Retrouver tous les enregistrements réalisés à Passerelle Centre d’art contemporain en cliquant ici

Nous soutenir


Adhésion

Adhérer à l’Association Passerelle qui gère le centre d’art depuis 1988, c’est vous engager dans le développement de nos activités artistiques et leur diffusion auprès de tous les publics.
 
En adhérant à l’Association Passerelle, vous recevrez régulièrement les informations sur les activités du centre d’art contemporain, les invitations aux vernissages et bénéficierez de l’accès libre aux expositions et visites guidées, d’un tarif réduit pour une personne accompagnante, d’un tarif préférentiel sur les publications et de l’accès libre aux expositions du Quartier Centre d’art contemporain de Quimper. L’adhésion à l’Association Passerelle est valable un an à dater de l’inscription.

 

Tarifs des adhésions

20 €    Individuelle plein tarif
10 €    Individuelle tarif réduit (enfant, demandeur d’emploi, étudiant)
30 €    Famille
40 €    Écoles, associations…
100 €  Entreprises, CE

 

> DEVENIR ADHÉRENT DE L’ASSOCIATION PASSERELLE

Publications



Archives

 

Z

Privatisation


Des espaces pour vos évènements

Salle de Conférence

Passerelle Centre d’art contemporain vous propose des espaces pour organiser vos événements au cœur d’une destination culturelle unique.
Vos événements peuvent être conçus en harmonie avec la programmation artistique du moment et faire l’objet d’une collaboration de l’équipe d’accueil des publics pour des souvenirs inoubliables.

Les espaces de Passerelle sont équipés de matériels adaptés à vos événements, notamment une salle de conférence et de séminaire munie d’un système de projection vidéo.

Le Patio et sa Mezzanine, la Salle de Conférence et le Hangar permettent de multiples combinaisons pour accueillir votre public.

Ils sont modulables et adaptés à tout type d’événement : lancement de produit, séminaire d’entreprise, cocktail, défilé de mode, séance photo, tournage de film ou de spot publicitaire…

 

 

Informations et réservations
Maïwenn Thominot
tél. 02 98 43 34 95

Informations pratiques

41, rue Charles Berthelot
F – 29200 Brest
+33 (0)2 98 43 34 95
fax. +33 (0)2 98 43 29 67

 

ACCÈS
Tram A – Saint-Matin ou Octroi
Bus ligne 7 – Kerigonan

 

HORAIRES D’OUVERTURE

Ouvert le mardi de 14:00 à 20:00 et du mercredi au samedi de 14:00 à 18:30
Fermé les dimanches, lundis et jours fériés.

TARIFS ET CONDITIONS

plein tarif : 3 €
visites guidées & rencontres : 4 €

Gratuité sur présentation de justificatif : adhérents, scolaires individuels, étudiants, demandeurs d’emploi, membres de C-E-A et de l’AICA

Accès libre à tous le premier mardi du mois

 

PARTENARIAT DE BILLETTERIE

Sur présentation du ticket, une entrée plein tarif à Passerelle Centre d’art contemporain donne droit à une entrée à tarif réduit au Fonds Hélène & Édouard Leclerc pour la Culture de Landerneau, à l’Abbaye de Daoulas & au Château de Kerjean – EPCC Chemins du patrimoine en Finistère ainsi qu’à Océanopolis.

TARIFS DES ADHÉSIONS

particulier : 20 €
famille : 30 €
enfant, étudiant, demandeur d’emploi : 10 €
école, association, centre de loisirs, autre structure : 40 €

 

> GRILLE TARIFAIRE 2018-2019

INFORMATIONS PÉDAGOGIQUES

Vous êtes enseignant et vous souhaitez recevoir les informations relatives à nos actions pédagogiques ainsi que nos documents d’accompagnement spécialement développés pour vos élèves au plus proche des programmes officiels, inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter pédagogique trimestrielle

GRAPHISME

 

En 2013, Frédéric Teschner Studio est missionné pour faire évoluer les outils de communication, l’identité et la charte visuelle afin de valoriser au mieux les nouvelles actions engagées par le Centre d’art.

 

Pour le développement du site internet, il s’associe à Benoit Bohnké.

 

 

Pensé comme un véritable projet artistique inscrit dans la dynamique programmatique du Centre d’art, la proposition de Frédéric Teschner Studio constitue une création en perpétuelle évolution et renouvellement engagée dans la vie de Passerelle.

 

 

 

Passerelle Centre d’art contemporain, géré depuis 1988 par une association d’amateurs d’arts engagés dans la vie de Brest et de sa région, bénéficie du soutien de la Ville de Brest, de Brest métropole, du Conseil Départemental du Finistère, du Conseil Régional de Bretagne et du ministère de la Culture /DRAC Bretagne.

En 2018, Passerelle a reçu le label « Centre d’art contemporain d’intérêt national » du ministère de la Culture.
 
Passerelle Centre d’art contemporain est membre des réseaux a.c.b. – art contemporain en bretagne et d.c.a. – association française de développement des centres d’art.



Related news

Sarab emirates accommodation location of kidneys
Caravanes de cirque balmain
Name value pair jquery date
Para que sirve el sandalo en aromaterapia canela
Granja mantiqueira examen
Airlines manager classiques
Joaozinho ponta esquerda cruzeiro x
Canada dash questionnaire
Duque y giraldo orofino
Planeja incorporadora construtora ltd accommodations